Biotechnologie – Immobilisation d’enzyme

La problématique

L’immobilisation d’enzyme pour leur utilisation à l’intérieur d’un réacteur catalytique permet le recyclage de celle-ci réduisant ainsi les couts d’opération. Le laboratoire du professeur Hubert Cabana de l’Université de Sherbrooke développe un réacteur enzymatique dont le but est de décontaminer les sols pollués via l’utilisation des oxydases. Concernant l’immobilisation d’enzyme, deux principaux défis devront être relevés. Premièrement, le support d’adsorption doit immobiliser l’enzyme rapidement et solidement sans affecter l’activité enzymatique. En second lieu, le complexe enzyme-support doit être compatible avec les conditions du procédé et permettre la récupération de l’enzyme.

Notre solution

Materium a suggéré l’utilisation des microsphères creuses de silice MAT540 adaptées aux applications biologiques. Les enzymes adsorbés étaient aisément récupérés et l’activité enzymatique était excellente (95%). Les enzymes adsorbés sur d’autres supports d’adsorption conservaient une activité enzymatique médiocre (60% dans le meilleur des cas) comparativement au support d’immobilisation MAT540.

%

De rétention de l'activité enzymatique


Bénéfices

Compatibilité avec le procédé

Récupération des enzymes

Très haute activité enzymatique plus de 95%

Notre solution vous intéresse ?

N'hésitez pas à nous contacter
LinkedInGoogle+EmailFacebookTwitterXINGShare